Extrait de la revue : Le maroc du nord au sud - revue mensuelle de tourisme - année 1938

La société concessionnaire du port de pêche de Fédala s'est inspirée, pour la réalisation des divers aménagements, de ceux des ports les plus modernes de France et de l'Europe du Nord. Elle a voulu, avant tout, rendre le débarquement rapide, la manipulation simple et immédiate des produits apportés par les bateaux de pêche.
Elle a donc installé la Halle aux poissons, qui est un vaste hangar de 60 mètres sur 20 mètres de large, sur un quai de forme rectangulaire, de 35 mètres de large. C'est le principal quai du port de pêche, celui des chalutiers.

Ces chalutiers peuvent accoster tout au long des 63 m. 50 de la partie intérieure du quai qui leur est réservé. Un dragage préalable de 3 m 25 au-dessous de zéro des cartes en rend l'accès facile.
Le port de pêche - Le quai des sardiniers
La Halle est grande ouverte sur le quai même et de très larges portiques munis de palans électriques sur monorail à levage et translation, déchargeront le poisson en caisses, à raison dé 10 tonnes-heure par portique, pour le déposer au centre même de la Halle.
Le sol est en légère déclivité, pour permettre un lavage parfait et un rapide écoulement des eaux.

La vente s'effectue au centre de la Halle, et les caisses passent immédiatement et directement dans l'un des six
magasins de mareyeurs disposés dons toute la partie longitudinale de la Halle opposée au débarquement.
Entre le quai de débarquement et le point de départ pour l'expédition, la marchandise n'aura que 24 mètres à parcourir. On ne peut guère faire mieux.

D'autre part,le mur en retour du quai a 35 mètres de long et a été dragué à 3 m. 25 au-dessous du zéro:
Il est ainsi admirablement conditionné peur le ravitaillement rapide des bateaux de pêche.

Au nord-ouest du quai des chalutiers, on a construit un important quai, dit quai des Sardiniers, destiné au débarquement des poissons d'usine (sardines, maquereaux, bonites, etc.), Ce quai est en pente et, les fonds restant à 2 mètres aux plus basses eaux, il est accostable à toute heure de marée, par 10 bateaux opérant ensemble.

On a construit, à côté du quai des Sardiniers, une cale de halage qui permet l'entretien et la réparation de la flottille de pêche, avec le concours des ateliers, de Ia compagnie du port.

Ceux qui ont pris en mains ce nouveau port de pêche se sont certainement souvenus que l'histoire est un éternel recommencement. qu'autrefois les Zénata étaient la province de Tamesna, habitée par les Berghouta, qu'Anfa en était la capitale, mais que Fédala en était le port.
Retour au début de la page